Marc Laurent

Marc Laurent Team EB

 

Marc Laurent

Date de naissance: 25 décembre 1989
Intégration du Team EB depuis : Début 2018

Meilleures perfs

  • Bloc: 8a

Quel est ton chausson EB préféré ?

J’ai eu la chance de pouvoir tester tous les chaussons EB avant d’arrêter mon choix sur… Le Nebula et le Split.

Le Nebula, très très souple, je ne m’en passe plus lors de chaque séance ! Je suis tombé littéralement amoureux de ce chausson !

Évidemment le Split… Mon amour de toujours depuis sa sortie ! La forme me correspond parfaitement et il est vraiment ajusté à mes pieds !
Il y a bien-sûr le confort avec la microfibre, comme sur tous les chaussons EB, et son coté hyper polyvalent : je m’en sers dans les voies verticales, mais je le trouve particulièrement efficace dans les devers, c’est dans cette configuration où il est pour moi le plus efficace !

Et puis, il y a aussi le fait qu’il soit possible d’avoir deux tailles différentes pour les pieds, c’est une véritable révolution dans le chausson ! Le Split est donc parfaitement ajusté à chacun de mes pieds. Ce qui le rend très précis sur les micro prises.

J’adore les chaussons souples ! A vrai dire, j’y suis venu avec le temps… Et repasser sur un chausson rigide est pour moi impossible à l’heure d’aujourd’hui ! Mes chaussons, c’est mes amours, je ne m’en sépare jamais, ils sont toujours dans mon sac !

Battle-Juice-7B fontainbleau

Battle Juice – 7b

Ta pratique grimpe actuelle ?

Ma filière c’est le bloc, en intérieur sur l’ensemble des salles parisiennes, et en extérieur à Fontainebleau, une fois par semaine.

Tes entrainements?

Mon entrainement oscille entre de l’ouverture, des séances de bloc orientées, des séances de circuit training, des séances de souplesse et des séances de travail des doigts.
J’ai toujours eu un gros volume d’entrainement. Pour moi, il n’y a pas de talent sans travail. C’est une véritable addiction pour moi depuis toujours. Je m’entraine pour ainsi dire 7j/7.

L’ouverture, c’est une grosse partie de ma semaine. Ouvrir est une forme d’entrainement. J’en apprends sur la grimpe chaque jour. Dans les blocs faciles, on travaille sa gestuelle et dans les blocs durs, on évolue vraiment sur des styles différents, souvent hors de sa zone de confort. Il y a un gros travail de créativité pour réaliser les blocs. Ouvrir fait vraiment progresser. Et c’est aussi ma manière de partager ma vision de l’escalade.

Il y a les séances de bloc. En intérieur, je fais souvent du circuit à vue max-1, max-2. Ça permet de travailler sa technique, et développer sa gestuelle. Les séances de circuits, ce sont mes séances boulimie, où je mange un maximum de blocs !
Il y a aussi bien-sûr des séances de travail sur des blocs niveau max, max +1 ou max +2, en intérieur ou en extérieur.

Ce que j’aime, ce sont les profils déversant, les blocs bien physiques, d’une manière générale toute les prises en tendu comme les plats, les pinces mais aussi les blocs avec des volumes.

Je fais du circuit training une à deux fois par semaine. C’est dur physiquement mais c’est inévitable dans le processus d’entrainement.

Ma séance de travail des doigts est assez classique, je fais de la Beastmaker, de la Moonboard et du Gullich.

Une fois par mois, je fais aussi un peu de corde, ça fait travailler ma résistance et ma conti pour les blocs exigeants et long comme c’est parfois le cas à Fontainebleau.


Contest Bloc Arkose Montreuil

Contest Arkose Montreuil

Comment as tu découvert l’escalade ?

J’ai longtemps fait du judo, pendant plus de 13 ans, jusqu’à la ceinture noire ! C’est un sport qui m’a beaucoup appris et qui m’a énormément développé niveau force et gainage.
J’ai découvert l’escalade quand j’étais plus jeune en colonie de vacances. J’y allais chaque année de mes 6 ans à mes 13 ans. Là-bas, il y avait un gymnase avec de la corde, j’adorais ça ! A chaque fin de séance, je ne voulais plus partir du gymnase ! Avec le temps, j’allais en colo uniquement parce qu’il y avait cette activité proposée. Je l’ai gardée en tête car ça me plaisait vraiment et à mes 16 ans, je me suis lancé dans un sport étude, l’addiction pour l’escalade était née !

Le haut niveau ?

Pour moi, l’escalade n’est pas un sport de compétition. J’ai eu l’occasion à l’époque de rentrer sur les circuits pro de diff et j’ai réalisé peu de temps après que ça ne me correspondait pas. J’ai du mal avec la rivalité, ce n’est tout simplement pas mon truc. Je m’y remets de temps en temps aux compétitions… Mais c’est avant tout pour pouvoir me situer vis-à-vis de ce qui se fait actuellement, du niveau des grimpeurs, du format proposé et toujours sans attente et avec beaucoup de plaisir ! Je ressens l’escalade comme un sport individuel, social et une recherche de l’émotion pure et propre. Pour moi, l’escalade, c’est en extérieur. C’est là la vérité.

Graviton-7a

Graviton-7a

Le déclic?

Il y en a eu plusieurs. Premièrement, je dirais historiquement mon père qui fut cordiste pendant plusieurs années. Le voir évoluer le long d’une corde le long des bâtiments me faisait rêver étant gosse.
Par la suite il y a eu le sport étude où j’ai réalisé que l’escalade était bien plus qu’un loisir, mais une véritable passion, un exutoire !
Puis, indéniablement, il y a eu Fontainebleau ! Les sorties avec les copains, puis surtout les séances seul. C’est un lieu très important pour moi, c’est mon lieu de bonheur, d’évasion et de liberté ou je me sens tout simplement vivant… J’ai arrêté l’escalade pendant plusieurs années, 6 longues années où j’ai réalisé finalement que l’escalade faisait partie intégrante de ma vie, et que mon bonheur ne pouvait être entier qu’avec l’escalade. Et aujourd’hui, je suis professionnel dans l’ouverture, le coaching et l’athlétique…


Total Éclipse – 8a

Total Éclipse – 8a

Ta journée d’escalade la plus marquante ?

J’en ai tellement ! Tellement de bons souvenirs avec les copains à Bleau ! Tellement de soirées à finir à la light avec mon pote Michel ! Mais un sort pour moi du lot… Je dirais mon premier 8a bloc ! C’était le 18 Février 2018 sur Perspective Matérialisée, ouvert par Kevin Thibault, au Cuvier. J’avais vu et revu la vidéo du bloc de Kevin Lopata la veille, en regardant ce que je pourrais tenter le lendemain. Le 8ème degré, ça a longtemps été un grand rêve pour moi depuis que j’ai repris la grimpe en 2014. Et c’est tombé un peu comme un petit cadeau ce jour-là ! Je m’en rappelle comme si c’était hier. J’étais seul, mon pote Mich était parti faire un tour du spot et après seulement 4 essais ou je cale ma méthode, je mets un essai franc où je hurle et sans rien attendre, je me trouvais en haut du caillou sans trop comprendre ce qui venait de m’arriver ! Un flow total comme dirait Chris Bichet ! Et une émotion de fou !!

Un site/une voie ?

Fontainebleau évidemment ! Mais aussi le spot de la Punta di Capineru à Pianottoli Caldarello en Corse du sud. Un endroit remplit de rêves.

Circus-Baobab-8A

Circus Baobab – 8a

Un film?

Le 5ème élément !

Thé ou café ou… ?

Ça dépend de l’heure, mais je dirais plus café, un allongé, surtout avant chaque séance !
Le thé c’est plus le soir…

 

Un souvenir (escalade) ?

Il y en a eu beaucoup… A Bleau, en salle, en voyage…
Un beau souvenir à partager, ça serait le premier 6a de Mich sur Luna à Isatis le 21 Juin 2018 ! Cette tête qu’il tirait quand il s’est retrouvé en haut du caillou sur un essai quasi flash !
Il y a eu aussi mon premier 7c flash, sur le Quark à la Roche aux Sabots le 15 Juin 2017, encore avec Mich d’ailleurs !
Et bien-sûr les voyages sur les spots de granite de Corse ! Des souvenirs qui restent gravés dans ma mémoire…

Contest Arkose Montreuil

Contest Arkose Montreuil

Fan de qui ?

Jimmy Webb ! Pour moi le meilleur grimpeur de la planète !

EB vs TOI ?

Un mariage d’amour ! Une famille ! Au-delà de la petite équipe, c’est aussi des copains/copines, des grimpeurs/grimpeuses passionné(e)s avec qui passer du bon temps, de bons moments, simple.
EB, c’est une entreprise Française, dynamique, novatrice, force de proposition, qui est évolutive sur le marché du chausson mais aussi dans l’air du temps, et qui pour moi, est plus à l’écoute des grimpeurs que les autres marques. On le remarque par ses events, mais aussi et surtout par ses propositions de produits, comme ses chaussettes, ses chaussons dépareillés comme le Split, ou sa magnésie pure à 99%, mais aussi plus récemment son combo d’huiles essentielles anti-odeur, très efficace !
EB c’est une entreprise historique qui a su se moderniser avec des chaussons novateurs et confortables avec de la microfibre ! Depuis que je travaille avec EB, je me suis aussi clairement remusclé le pied et je pose mieux les pieds !
EB prend toujours soin de moi, est toujours à mon écoute, et répond toujours à mes attentes en tant qu’athlète et grimpeur. Je dirais que l’entreprise prend aussi soin de sa clientèle et de l’environnement…
J’adore le fait qu’il n’y ait pas de différence entre les gens de la Team, il y a des gens de tous horizons, de tous niveaux, de tous âges, et qui travaillent dans différents domaines. Ce que je trouve super, c’est d’être en relation directe avec ceux qui gèrent EB, on se parle très souvent, et pas que d’escalade. Ce n’est pas une entreprise qui se contente de vous envoyer une paire de chaussons par la poste après un échange de mails ! Ce qui est véritablement magique pour moi, c’est de pouvoir travailler directement sur le développement de nouveaux produits, de pouvoir tester et développer des prototypes… C’est énorme !
Bref EB & moi, c’est pour la vie !

Une citation?

Never give up !

Contest Arkose Montreuil

Contest Arkose Montreuil