Serrage du chausson d’escalade

meilleur serrage pour vos chaussons d'escalade

Un bon maintien de pied commence par un bon serrage. Celui-ci sera déterminant lorsqu’un choix de chausson d’escalade se pose. Qu’il soit élastique type ballerine, à velcro ou à lacets, le chausson d’escalade ne doit faire qu’un avec le pied. Bien ajustés à vos pieds, les chaussons vous donneront de meilleures sensations sur le rocher mais aussi lors de vos séances d’entrainement en salle. Le serrage sera d’autant plus important, lorsque l’on demandera au chausson beaucoup de précision (prise de pied en quart externe par exemple), mais aussi dans tous les mouvements de types bloc avec crocheté de talon (pour éviter les glissements latéraux du pied et empêcher le déchaussage).

Maintien par Velcro

serrage avec triple velcros

Points forts : le velcro, rapide et pratique couvre les ¾ du marché. Il est plébiscité par tous les grimpeurs de tous les niveaux, pieds fins comme pieds larges. Le serrage est facilement modifiable, même pendant l’ascension de la voie ce qui fait du serrage par velcro un choix très intéressant, en couennes, grandes voies mais aussi sur structures artificielles. A noter que tous les modèles EB équipés de 1,2 voire 3 velcros, sont tous munis d’élastiques qui permettent un pré serrage. le grimpeur pourra ensuite ajuster correctement le serrage en fonction de son objectif.

Points faibles : le serrage peut s’avérer parfois difficile à régler pour les pieds très fins ou très forts.

L’avis EB: Le serrage par velcro est le plus polyvalent et celui qui permettra le réglage optimal pour les ascensions exigeant une extrême précision. Les scratchs des velcros sont quasiment inusables, et le serrage restera sur, pendant toute la durée du chausson d’escalade.

Serrage par lacet

chausson escalade avec serrage par lacets

Points forts : Le lacet est plus précis au niveau du serrage et devient intéressant dans le haut niveau surtout sur rocher où la précision est de rigueur. Il est particulièrement intéressant pour les pieds fins (souvent féminins) et pour les coups de pied forts car le serrage se fait évidemment « sur mesures ». Enfin, il devient intéressant pour les collectivités qui vont pouvoir ranger les chaussons attachés ensemble par leurs lacets.

Points faibles : Le lacet est plus long et parfois même fastidieux à mettre. Pour cela, EB vous recommande le laçage du Captain. Rapide et efficace, il diminue les désagréments des laçages plus classiques.

L’avis EB : Le chausson d’escalade à lacets, demeure un bon choix pour les grimpeurs qui sont fans de grandes voies, ou de grandes courses rocheuses pouvant s’apparenter à l’alpinisme.

Serrage par élastique

ballerine avec un serrage elastique

Points forts : Le serrage élastique se place entre les lacets et les velcros en termes d’efficacité. Il est très rapide et simple d’utilisation. Généralement il convient aux grimpeurs recherchant de la souplesse et des sensations. Mais la ballerine d’escalade avec un serrage par élastique à tendance à disparaitre au profit d’un serrage plus précis, avec velcro.

Points faibles : ce serrage ne s’ajuste pas au-delà des caractéristiques de l’élastique.

L’avis EB : Le serrage tout élastique, était un bon système pour maintenir le pied, mais le niveau et la difficulté en escalade, ont tellement évolué, que le serrage élastique a laisser sa place aux velcros, dont l’ajustement est plus précis.

Un bon serrage de votre chausson vous évitera d’avoir le pied qui glisse dans le chausson, et donc de garder une bonne adhérence sur les prises de pieds difficiles à garder.
Comme la pointure de votre chausson, le serrage est un point décisif pour choisir un chausson d’escalade
.

Infos supplémentaires