Seb Bouin revient sur son enchainement de Move 9b/+
Seb Bouin revient sur son enchainement de Move 9b/+
5 (100%) 2 vote[s]

Interview avec Seb Bouin, aprés la réalisation de Move 9b/+ à Flatanger en Norvége. Une voie ouverte par Adam Ondra et que Seb avait déjà tenté lors d’un précédent voyage.

Seb Bouin dans Move 9b+

EB / A quoi ressemble une journée de Seb Bouin qui enchaine un 9b/+ ?

Hum, à toutes les autres avec une petite fête à la fin 🙂
Concrètement, le jeu est à son maximum. L’excitation monte progressivement lorsqu’on se sent proche de réussir un projet. Ce n’est d’ailleurs pas toujours facile de rester calme et lucide quand on sent qu’on est proche du but. C’était de très bonnes sensations, et surtout beaucoup d’émotions au moment de clipper le relais.

EB /  De Pachamama (9a+) en mars à Move (9b/+) aujourd’hui, quelle est la recette d’entrainement qui marche pour toi ?

Eh oui, c’est vrai que ce début d’année a été chargé ! Pachamama 9a+, première répétition de Mamichula 9b, Papichulo 9a+, Super Finale 9a, Beyond 9a/+ et maintenant Move 9b/+.
La recette qui marche pour moi c’est de mixer les entrainements en falaise et en extérieur. J’habite à Montpellier, dans le Sud de la France, et les falaises sont nombreuses là-bas !
Donc je passe pas mal de temps à grimper en extérieur. Et puis, il y a les deux salles Altissimo pour s’entrainer : Grabels et Odysseum. Les deux salles présentent des profils bien différents : A Odysseum un léger dévers pour travailler la rési, et à Grabels un gigantesque toit pour faire du physique. Il n’est donc pas rare qu’après une séance de caillou je termine ma journée dans une de ces salles.

EB /  Est-ce que tu as un petit rituel (physique/psychologique) avant de mettre un run dans une voie dure ?

A chaque fois où je me lance dans une tentative d’enchainement, je me répète mentalement chaque mouvement de la voie. Si j’ai une légère hésitation, voire un oubli, je regarde à nouveau la voie pour me rappeler. Rien n’est laissé au hasard ! En plus de l’aspect technique, je prends quelques minutes pour me motiver mentalement et me focaliser uniquement sur ce que j’ai à faire. Et puis ensuite je grimpe et je donne tout ce que j’ai.

EB /  Comment gères-tu ton effort et la pression quand tu grimpes une voie mythique comme Move ?

J’essaie toujours de me dire que c’est une voie comme une autre. Je me centre sur l’effort au fur et à mesure que j’avance dans la voie, sans m’imaginer en train de clipper le relai et la joie que je pourrais ressentir ; c’est la meilleure façon de se déconcentrer! Et puis, je me bats sur chaque mouvement, je ne lâche rien, je gère les différentes sections de la voie et tente d’appliquer la gestuelle que j’avais répétée en bas. En gros, j’essaie de me détacher du résultat de l’action.

EB / Avec quels chaussons grimpais-tu et pourquoi ?

Pour cette voie j’ai choisi les Avatar (eh oui encore eux :p) ! Rigides, agressifs et précis sur les tout petits pieds. Pour d’autres styles de voies, je grimpe aussi avec les Sentinel. J’ai d’ailleurs participé à la conception de ce chausson avec EB.

EB /  Il reste peu de voies dans le monde plus difficiles que Move, quels sont tes prochains objectifs ?

Pour le moment j’ai envie de retourner dans un gros projet dans le Verdon. La voie s’appelle « La Rage d’Adam », en hommage à la rage que dégage Adam Ondra quand il grimpe. Ce projet n’a pas encore été libéré, mais il devrait tourner aux alentours du 9b.

Vous aimerez aussi :

  • Move Flatenger
    Seb BOUIN tente Move 9b/9b+ à Flatanger… Témoignage par Adam…
  • Seb Bouin dans Thor's Hammer
    Seb Bouin s’offre Thor’s Hammer