Les M&M’s (Margot et Mika) à Siurana, Montsant et Margalef
Les M&M’s (Margot et Mika) à Siurana, Montsant et Margalef
5 (100%) 2 votes

Et nous voilà repartis pour 2 semaines en Espagne, après 5 semaines de dur labeur depuis les dernières vacances… Cette fois ci, on laisse le soleil chaud d’Andalousie pour aller du côté de Barcelone, direction Siurana, Montsant et Margalef en van, avec des amis parisiens ! On se rend vite compte que l’escalade en Andalousie est loin derrière nous, car ici c’est la caillante ! Direction les secteurs classiques du coin, pour être à l’abri du vent : Can Pigui Pigui et Salt de la Reina Mora entre autres… Et les classiques tombent : le 8a d’Anabolica et celui de Brot de Fornoll notamment.

La magnifique barre de Siurana

La magnifique barre de Siurana

De Siurana  à Montsant

Mika se coupe le doigt sur « ses putains d’arquées de Siurana » (je cite), nous en profitons donc pour aller tâter les trous de Montsant. Les 8 de Raco de Missa penchent un peu trop pour nos pauvres biceps (mais pas pour Dalia Ojeda, qui déroule un 8b+ sous nos yeux), mais quel régal de grimper les longs 7c de conti de 50 mètres (type Kameleon) !

Superbe 8a Sindosis, à Escletxa, Montsant

La babaria, un 7c bien rési à Raco de Missa, Montsant

La babaria, un 7c bien rési à Raco de Missa, Montsant

Margalef l’escalade au soleil

On retrouve des amis alsaco-montpelleriens (dont Camille Doumas, de chez EB), et toute la troupe s’envole pour Margalef ! Enfin le beau temps est revenu, on en profite pour explorer quelques secteurs à l’ombre (Ca la Marta, Culample) avant de rejoindre le fameux Raco de Espadelles. Malheureusement, tous les grimpeurs du coin se sont donné RDV là, et toutes les classiques sont prises ! On dégote quand même quelques 8a à se mettre sous la dent. Et on en profite pour admirer Adam Ondra, qui se casse les dents dans un 9a.

Raco de las espadelles, LE secteur de Margalef pour les amateurs de soleil : une barre de plusieurs kilomètres de long ! Ici, au pied du 8a bien court « Insuenno ».

Raco de las espadelles, LE secteur de Margalef pour les amateurs de soleil : une barre de plusieurs kilomètres de long ! Ici, au pied du 8a bien court « Insuenno ».

Mais voilà, c’est déjà la fin des vacances, alors qu’on a à peine essayé un millième des voies du coin. Décidément on travaille trop !

Pour se rendre sur ces sites d’escalade