Les météores: Etape en Gréce pour Emilie et Valentin
Les météores: Etape en Gréce pour Emilie et Valentin

Après deux mois de voyage  Émilie et Valentin continue de nous faire rêver a travers leur tour d’Europe de la Grimpe. Après un passage en Macédoine nous les retrouvons en Grèce prés des monastères des Météores, immortalisées au cinéma par le plus célèbre des agents secrets britanniques….

Grimper, perché pour mieux contempler les Météores

Aux Météores, sites mythiques de Grèce, nombre de touristes viennent admirer et visiter les nombreux monastères perchés sur les massifs en agglomérats de galets. Nous avons profité de l’escalade pour les admirer du haut des massifs voisins, en bonne compagnie de Laure et Matthieu, deux grimpeurs vendéens rencontrés un peu plus tôt.
S’élever ainsi permet souvent d’avoir de jolies surprises, comme lorsque l’on dépasse la canopée des arbres et que l’on découvre une magnifique vue. A l’attente à un relai, les minutes se calment, on apprécie le cadre en essayant de saisir le moindre détail du paysage. Lorsque l’on passe du temps sur une même falaise, celle-ci devient familière, on retrouve des habitudes, des détails anodins que l’on prend plaisir à retrouver.

monastere les meteores

Devant les Météores

Bon public aux pieds des voies

Il y a des falaises réputées et sur-fréquentées puis d’autres, plus isolées… Tant mieux c’est l’occasion parfois de belles rencontres. En Grèce, à Pily notamment, elles ont été nombreuses : tortues, lézards aux couleurs vives et insectes en tout genre nous ont tenu compagnie. Certains concurrençaient les couleurs vives des Guardians que nous portions dans ce joli dévers.
Les échanges de bons tuyaux entre grimpeurs nous ont permis de découvrir des endroits fabuleux. Le secteur Mars à Leonidio dans le Péloponnèse nous laisse rêveur. Une roche orange ocres (comme les Django), très belle, qui nous laisse de nombreux souvenirs. Le secteur porte bien son nom, c’est bel et bien sur une autre planète que nous sommes, aux stalactites provocante et falaises lunaires environnantes.

rocher ocre mars

secteur Mars à Leonidio

Pour finir, l’escalade comme fil rouge permet de voir des endroits que nous n’aurions jamais pensé visiter. Arrière pays rural, habitants locaux bienveillants, terres promises et endroits perdus, les ouvreurs sont forts pour dénicher des endroits oubliés. On ne peut que les en remercier pour leur travail passionné.