Historique de la marque EB

05/02/2014 - Lu 29300 fois
En 1949, Edmond BOURDONNEAU, maître bottier et Pierre ALLAIN, célèbre grimpeur de l’époque, nous montrent le chemin de l’innovation en créant le premier chausson d’escalade au monde.

pa chaussons d'escalade

PIERRE ALLAIN

PA premiers chaussons d'escalade

SUPER GRATTON EB

Oscar de l'exportation 1975

jo montchaussé bleau 1979

JO MONTCHAUSSE

Forêt de Fontainebleau 1979

jc droyet

JC DROYET

Pub EB pour le Super Maestria

eb 1992

CATALOGUE EB

Couverture catalogue EB 1992

chausson eb modele proto et synthese

wolverine chausson d'escalade

WOLVERINE

1er chausson par Fred Tuscan

wolverine chausson d'escalade

AVATAR

Chaussons d'escalade EB

chausson d'escalade collectivités

6A

Chaussons pour collectivités

ebonzeroc

EB ON ZE ROC

Rencontre EB on ze roc

.Eb history English version

1930's

Pierre ALLAIN, jeune grimpeur parisien se passionne pour l’escalade sur les blocs de Fontainebleau. Il se rend vite compte qu’il est nettement plus performant en basket qu’avec les « Grosses », chaussures utilisées en Alpinisme.
Toutefois la résistance des baskets notamment sur les côtés s’avère très vite insatisfaisante. Il est obligé de les renforcer lui-même avec des morceaux de caoutchouc. A cela s’ajoute le manque de précision du à leurs formes généralement trop rondes et trop larges.

1947

La passion de Pierre ALLAIN le pousse à grimper toujours plus et à essayer des passages de plus en plus difficiles. Limité par ses chaussures, il entreprend avec l’aide d’un cordonnier la conception d’un chausson spécifique à l’escalade : le PA. Le duo commence à fournir une poignée de grimpeur en mal de sensations.

1950

Edmond BOURDONNEAU, maître bottier, rachète l’affaire de P.ALLAIN et du cordonnier. Il continue la fabrication du chausson d’escalade qui revêt désormais les initiales EB sur une pièce ronde de cuir cousue au niveau des malléoles.
C’est la première fois qu’une marque est apposée sur un chausson d’escalade, tournant majeur dans l’histoire de la « chaussure d’escalade ».
La cordonnerie BOURDONNEAU se compose de 4 pièces : à l’entrée la boutique, à l’arrière une pièce pour l’épouse BOURDONNEAU en charge de la piqûre ainsi que 2 autres pièces, 1 pour la coupe et 1 pour le montage des gommes. Cette organisation à Fontenay aux Roses perdure plus de 20 ans.

1967

EB fait son entrée dans le célèbre catalogue du Vieux Campeur. Il est écrit « chausson d’escalade spécial Gratton ». Le produit se vend alors à 47 francs....

1968

Le modèle EB porte désormais le nom légendaire « SUPER GRATTON ». Il est en concurrence avec 2 autres modèles français de chez René DESMAISON et GALIBIER.

1970's

Le modèle phare d’EB, le SUPER GRATTON se démocratise à Fontainebleau, en falaise mais aussi en grandes voies. On assiste dans les années 70 à un véritable boom de la pratique dans le monde entier.
EB exporte beaucoup tout particulièrement au Royaume Uni et aux Etats-Unis à tel point que les plus novices en France prononcent EB à l’anglaise « ibiiz ». Cette réussite à l’export couronne la marque à 2 reprises des Lauriers d’or de l’exportation.
EB est à cette époque le leader mondial plébiscité de tous les grimpeurs. 45 ans plus tard, le SUPER GRATTON reste encore dans la mémoire de beaucoup de grimpeurs..

1975

Jean-Claude DROYER qui a popularisé l’escalade en libre crée l’événement. Il réalise l’ascension en libre de la tour Montparnasse à Paris avec les super Gratton aux pieds. Edmond BOURDONNEAU le contacte dans la foulée pour lui annoncer qu’il le fournira en chaussons d'escalade à vie.

Création du modèle « Super Gratton », 35 ans plus tard encore, il reste dans la mémoire de beaucoup de grimpeurs.

1980

Entrée de Jean-Claude DROYER dans le team EB comme conseiller technique pour le développement de nouveaux chaussons d'escalade.

1982

Lancement d’un second produit mythique avec l’aide de Jean-Claude DROYER baptisé : MAESTRIA.
Son succès vient de sa nouvelle semelle épaisse de 7 mm, pour la première fois en gomme résinée. Le talon bien que plus confortable ne fait en revanche pas l’unanimité..

1984

Une nouvelle personnalité charismatique, Jean-Baptiste TRIBOUT se joint au Team EB et participe à la conception des nouveautés.
L’arrivée de nouveaux concurrents italiens et espagnol conduit EB à construire une gamme complète avec bien-sûr l’inaltérable SUPER GATTON, le SUPER MAESTRIA (Maestria revisité) et le PASSION testé et approuvé par M.TRIBOUT lui-même.
La fin des années 80 est plus sombre pour la marque, toutefois elle renaîtra dès le début des années 90 pour se relancer de plus belle.

1986

Disparition de la marque suite à un problème de santé d’Edmond BOURDONNEAU.

1992

Jean-Claude DELUBRIAC, alors sous-traitant en Dordogne de chaussures de sport comme la boxe et le golf découvre la marque EB en sommeil. Il rachète la marque et travaille le week-end sur ce nouveau produit qu’il ne maîtrise pas encore. Ses compétences acquises au cours d’une longue expérience dans la chaussure lui permettent de dessiner et mettre au point ses premières collections de chaussons.
Il développe en parallèle sa propre chaîne de production près de Périgueux. Son premier client à Périgueux l’accueille à bras ouvert puis quelques détaillants lui accordent leur confiance sur Bordeaux. Le référencement, quelques années plus tard chez le Vieux Campeur marque un tournant dans le développement de cette petite entreprise. JC DELUBRIAC n’oubliera jamais ce premier rendez-vous avec les 2 acheteurs et 3 vendeurs conseillers. 5h d’entretien, les plus éprouvantes de toute son aventure dans le chausson d'escalade.
Jean-Claude, pugnace, arpente 1 Week-end sur 2 les différentes compétitions d’escalade partout en France. Il finit par ancrer dans les esprits la résurrection d’EB.

1995

EB commence à se développer à l’international. La Belgique devient son premier pays à l’export. Les pays scandinaves et les pays limitrophes suivent derrière.

1998

EB s’entoure de podologues du sport et c’est ainsi que le modèle SYNTHESE voit le jour en septembre 1999. Le second produit dérivant du projet, le PROTO sort en 2000.
De ces études naissent des produits plus techniques et plus puissant en pointe et en carre.

Parallèlement la pratique en France se généralise et devient accessible à tous grâce aux salles d’escalade privées. Ces dernières apportent l’escalade dans les villes et permettent à tout le monde de venir chercher des sensations nouvelles. Le nombre de pratiquants se multiplie et la discipline se démocratise.

1999

En collaborant avec des podologues du sport, EB lance le synthèse et le Proto, 2 modèles haut de gamme.

2000

La production dans la petite usine s‘essouffle et n’arrive plus à suivre la demande.

2002

La PME, Raoul LALET, fabricant français de chaussures rachète la société EB et place Jean-Claude à la direction. Le développement du fabricant de chausson peut désormais continuer.

2003

Raoul LALET investit plusieurs dizaine de milliers d’euros pour fabriquer les premiers chaussons d’initiation à l’escalade. C’est un procédé de fabrication par injection de caoutchouc à haute température garantissant la plus grande simplicité et le plus grand confort.

Ces chaussons sont spécialement conçus pour l’initiation sur SAE (structure artificielle d’escalade).

Frédéric TUSCAN, vice champion du monde en titre rejoint le team EB. Il conçoit le modèle Wolverine qui sera le premier modèle vendu en magasin avant même son lancement officiel. Jean-Claude lui délègue très vite les commandes de la communication de la marque.

2004

Les meilleurs grimpeurs français du moment, Stéphane JULIEN, Gérôme POUVREAU, Loïc GAIDIOZ, Juliette DANION, Charlotte DURIF, Michael FUSELIER et Florence PINET rejoignent le team EB..

2007

Jean-Claude part à la retraite dans son Périgord adoré. Il se consacre aujourd’hui à sa nouvelle passion : l’équitation.

Il transmet le flambeau à Frédéric TUSCAN.

2009

EB change de main et entre dans l’exploitation 9A CLIMBING, société créée et dirigée par Frédéric TUSCAN. Cette entreprise conçoit, fabrique et distribue les chaussons d’escalade sous la marque EB..

2010

EB, première marque historique de chaussons d’escalade fête ses 60 ans et organise le premier rassemblement EB ON Ze ROC sur la célèbre falaise du Cimaï à Toulon. Le succès de cette première édition en appelle une seconde toujours au Cimaï.

La gamme de chaussons EB, entièrement renouvelée, se repositionne sur le haut de gamme. Ainsi l'Avatar modèle axé sur la performance se place au centre de cette nouvelle stratégie.

Parallèlement, la société 9A CLIMBING explore en pionnier le marché des collectivités. Elle crée ainsi la première gamme de chaussons d’escalade conçue spécifiquement pour les groupes qui découvrent l’activité à l’école, en club ou en salle d’escalade privée. Cette gamme porte désormais la marque 6A.

2011

Afin de confronter ses produits aux consommateurs, EB organise une tournée des salles d’escalade nommée EB ON Ze ROAD. Les grimpeurs peuvent de cette manière tester les chaussons d'escalade EB et faire part de leur ressenti.

2013

L’export s’organise en Europe et en Asie avec l’impulsion du salon de Friedrichshafen en Allemagne.

2014

Après 6 ans de recherche et développement, EB réussit met au point une nouvelle forme révolutionnaire qui marie la technicité et le confort produit comme jamais auparavant. Une forme est en quelque sorte une plateforme sur laquelle on peut construire de nouveaux modèles.
Le premier utilisant cette plateforme est le DJANGO. Il vous offre la meilleure précision en pointe, des sensations dès les premières longueurs et un confort époustouflant.
A noter qu’EB lance en parallèle le premier chausson d’escalade pour femme de son histoire avec la version DJANGO Woman qui reprend tous les atouts du modèle homme avec un Design très féminin..

 

 Remerciements à JM BLANCHE, P CHAROUSSET, JC DELUBRIAC, JC DROYER, JB TRIBOUT

.Eb history English version

Partager cet article wikio : Partager cet article | digg : Partager cet article | del.icio.us : Partager cet article | facebook : Partager cet article | scoopeo : Partager cet article | blogmarks : Partager cet article |